décembre 12, 2018

Les chambres d’espacement bon marché pourraient compromettre le traitement des jeunes patients asthmatiques.

Présentation effectuée à la British Thoracic Society en décembre 2018.

Avoir un enfant asthmatique peut être stressant pour les parents, en particulier pour ceux qui sont en difficultés financières et qui se démènent pour payer un arsenal de pompes et de pilules afin de soigner leur enfant. Pour cette raison, il arrive que les professionnels de la santé recommandent certaines des chambres d’espacement les moins coûteuses actuellement en vente sur le marché. Pourtant, ne mettre l’accent que sur les coûts peut mettre la santé de l’enfant en danger.

Cela a été confirmé par une récente étude in vitro présentée à la réunion annuelle d’hiver de la British Thoracic Society.1 Les chercheurs ont comparé la chambre de référence AeroChamber Plus* Flow-Vu* avec une chambre bon marché, le dispositif Free-Breath, en simulant une utilisation chez les nourrissons et les enfants. Les deux chambres ont un masque et conviennent aux enfants de 1 à 5 ans. Lorsqu’on compare l’administration potentielle de médicaments dans les poumons des enfants (avec un aérosol doseur Flovent 50ug), l’appareil Free-Breath n’a administré que 55 % du médicament par rapport à la chambre AeroChamber Plus* Flow-Vu*. De manière plus marquante, les résultats ont démontré que le dispositif pour bébé Free-Breath, destiné aux enfants de moins de 18 mois, n’administrait aucun médicament.

« Cette étude m’a vraiment ouvert les yeux », a déclaré le Dr Will Carroll, pédiatre spécialisé en pneumologie à Stoke-on-Trent. « Je supposais que si un dispositif était en vente sur ordonnance, des études d’efficacité avaient été entreprises. »


En savoir plus sur l'étude (disponible uniquement en anglais)


L’Initiative mondiale contre l’asthme recommande l’utilisation d’une chambre d’espacement dont l’efficacité a été démontrée chez les jeunes2

L’utilisation d’une chambre d’espacement est essentielle pour que les jeunes surmontent les obstacles empêchant le médicament d’atteindre leurs poumons.

Le contenu aérosol d’un inhalateur HFA est sous pression et libéré rapidement, ce qui complique la coordination de l’inhalation des particules. En conséquence, une grande partie du médicament administré est le plus souvent déposé au fond de la gorge, puis avalé, ce qui augmente le risque d’effets secondaires. Les chambres d’espacement sont conçues pour retenir les petites particules de médicament dans la chambre jusqu’à ce que le patient soit prêt à inhaler, ce qui réduit le besoin d’une bonne coordination entre l’inhalation et l’actionnement de l’inhalateur. 2,3 Pour les nourrissons et les jeunes enfants, il est tout simplement trop difficile de coordonner l’inhalation avec l’actionnement de la pompe; l’utilisation d’une chambre d’espacement permet à un enfant de respirer normalement tout en inspirant le médicament pulvérisé par la pompe.

La conception de la chambre d’espacement peut faire la différence lors de l’administration.

Par exemple, des fuites entre le masque facial et le visage peuvent influer sur l’inhalation. La chambre AeroChamber Plus* Flow-Vu* dispose d’une fonction de signal visuel unique qui permet de garantir visuellement une bonne étanchéité du masque facial. L’indicateur d’inhalation Flow-Vu* se déplace avec l’inhalation et permet aux soignants de compter le nombre de respirations prises.

L’asthme est la maladie chronique la plus fréquente chez les enfants.4

Bien que cela puisse commencer à tout âge, la plupart des enfants présentent leurs premiers symptômes à l’âge de cinq ans.5 Au cours d’une crise d’asthme, les voies respiratoires s’enflamment et gonflent, et les muscles qui les entourent se contractent, ce qui provoque un rétrécissement des voies respiratoires et une réduction des flux d’air entrant et sortant des poumons. Les symptômes comprennent la toux, une respiration sifflante, une sensation d’oppression thoracique et des difficultés respiratoires qui, dans l’ensemble, peuvent nuire à la qualité de vie d’un jeune, amplifier son absentéisme scolaire ou l’empêcher de participer à certaines activités.

De plus, les crises d’asthme graves peuvent être mortelles. Selon l’Organisation mondiale de la santé, l’asthme a été la cause de 338 000 décès en 2015.R

En conclusion! Des chambres d’espacement moins chères peuvent sembler être une option plus viable pour les parents soucieux de leur budget, mais elles pourraient compromettre l’efficacité des soins.

« Une étude comme celle-ci pourrait avoir d’importantes répercussions sur la sécurité », a souligné le Dr Carroll. « Le message clé à l’intention des médecins et des professionnels de la santé associés à la prescription de dispositifs d’espacement serait : “prescripteurs, méfiez-vous.” »


En savoir plus sur l'étude (disponible uniquement en anglais)


Pour plus d'information veuillez contacter:
Jason Suggett, PhD, BPharm, MBA
Group Director, Science and Technology
Trudell Medical International
Tel.: +1 519 455 7060

En savoir plus sur Trudell Medical International →

 

 

 

RÉFÉRENCES

1. Bracey A, Suggett J, Nagel M. Assessing different valved holding chambers with facemask for delivered mass to carina with inhaled corticosteroid by pressurized metered-dose inhaler. Presented at The British Thoracic Society Winter Meeting, December 5-7, 2018.
2. Lavorini F, Fontana GA. Targeting drugs to the airways: the role of spacer devices. Expert Opin Drug Deliv 2009;6(1):91-102.
3. Global initiative for asthma (GINA) guidelines 2018. Global strategy for asthma management and prevention.
4. World Heatlh Organization. http://www.who.int/features/factfiles/asthma/en/
5.https://www.webmd.com/asthma/children#1